5 Points incontournables pour un processus de recrutement qualitatif

Mis à jour : sept. 2

Optimisez votre recrutement en offrant une expérience positive à vos candidats est une stratégie gagnant-gagnant. Le candidat, plus en confiance, se présentera avec plus d’honnêteté à chaque étape du recrutement. Vous allez donc mieux appréhender son profil et la correspondance avec votre besoin. Également, peu importe l’issue, vous favorisez le développement d’une image positive de votre entreprise.


Voici 5 points clés pour développer cette dynamique “gagnant-gagnant” dans vos recrutements : 


① Réalisez une véritable analyse de votre besoin

L’analyse du besoin est la première et inévitable étape d’un processus de recrutement. De façon assez surprenante, cette étape est parfois sous-estimée voir non réalisée. Lorsqu’elle est faite, elle manque bien souvent de finesse, de précision, d’exhaustivité pour être utile autant qu’elle devrait l’être… 


Il s’agit ici d’interroger votre besoin (pourquoi ?) mais également de le définir (comment ?). Cette définition concerne à la fois le poste et le profil. Elle doit se faire de façon contextualisée, c’est à dire en prenant en compte l’environnement dans lequel s’intègre ce poste et la fonction associée. Il est intéressant aussi de réfléchir aux évolutions internes possibles sur ce poste à moyen terme.


Résultats ? Une définition fine de votre besoin permet d’adapter au mieux vos actions à chaque étape du recrutement et d’augmenter l’objectivité de vos évaluations. Une mauvaise définition du besoin se fait ressentir dans vos échanges verbaux et non verbaux (l’annonce par ex.). Le candidat peut alors être sceptique au sujet des informations transmises, diminuer son engagement dans le processus de recrutement et développer une image négative de l’entreprise.


Petits + : Pour augmenter la qualité de votre analyse pensez “recrutement collaboratif” en sollicitant certains de vos collaborateurs pour contribuer à cette étape. Vous pouvez également solliciter un accompagnement externe qui vous permet de prendre de la hauteur sur votre réflexion et développer des solutions créatives. 


② Soignez la communication de votre besoin  

La communication de votre besoin se fait au travers de l’annonce, de tout autre support de communication ainsi qu’au travers des échange verbaux... Au-delà de la forme, il est important de communiquer les informations les plus pertinentes pour que la personne ait une compréhension correcte de votre besoin. Ceci, dès la première interaction, bien souvent réalisée au travers de l’annonce. Il est également intéressant de se mettre à la place du candidat pour comprendre quelles informations il attend de recevoir.


Résultats ? Un premier tri “naturel” amélioré qui limite le nombre de candidatures inadéquates. En effet, cela permet au candidat de se projeter sur le poste et de mieux évaluer la correspondance avec son projet et son profil. Également, cela favorise le développement d’une image positive de l’entreprise et donc un engagement plus important dans le processus de recrutement de la part du candidat.


Petits + : Les annonces qui ne donnent pas suffisamment d’informations sur le poste et/ou qui n’indiquent pas la rémunération sont lues avec plus d'a priori par les candidats. De plus, inutile de mettre 10 lignes de présentation de votre entreprise, le candidat ira faire ses propres recherches pour se faire une idée de l’entreprise que vous êtes. D’où l’importance de soigner votre marque employeur et votre image de marque au sens large. Utilisez plutôt l’espace disponible pour transmettre les informations essentielles sur le poste à pourvoir. 


③ Soyez professionnel et honnête dans vos échanges

S’il y a bien un aspect qui est ressorti dans tous les retours d’expériences dont on m’a fait part c’est celui-ci. Se sentir gêné(e) par l’attitude du recruteur, n’avoir aucune nouvelles après avoir passé un entretien, se sentir humilié(e) et/ou jugé(e) par des propos tenus par le recruteur, découvrir une réalité tout autre que celle qu’on nous avait “vendu(e)”… Le recrutement est une pratique de communication et la communication ça se travaille !



Une grande part de la réussite de vos recrutements se joue au travers des échanges d’informations formels et informels, conscients et inconscients. C’est à travers ces informations que se crée le fameux contrat psychologique ainsi que les représentations que le candidat se fait de l’entreprise et du poste à pourvoir.


Résultats? Cette communication conditionne l’engagement du candidat dans le processus de recrutement ainsi que sur le poste après la période d’essai. Si le candidat s’est fait une image positive de ce qui l’attend et que son intégration confirme ses représentations, il y a de fortes chances pour que son engagement se développe rapidement.


Petit + (qui va sans dire) : Les attitudes de recruteur type “intimidation” “jugement de valeur” ou pire “humiliation” sont bien évidemment à proscrire. Vous pensez que déstabiliser un candidat est une épreuve intéressante? Mais... la déstabilisation est-elle centrale pour le poste proposé ? 🧐 Si ce n’est pas le cas, recentrez vous plutôt sur l’évaluation des éléments qui conditionnent la réussite dans le poste.


④ Utilisez des techniques d’évaluation (suffisamment) qualitatives

Je parle ici tant de l'utilisation que de la pratique. Utiliser un outil d’évaluation peut être intéressant si, et seulement si, la pratique d’évaluation est correctement réalisée. Par exemple, les résultats d’un candidat à un test ne doivent pas être évalués tels quels. La véritable valeur des résultats se trouvent dans leur interprétation et leur discussion. Concernant les entretiens, s’ils ne sont pas un minimum cadrés (entretiens semi-directifs) il vous sera impossible de réaliser une comparaison valide et objective entre 2 candidats.


Résultats? Côté entreprise / recruteur : ces pratiques sécurise l’interprétation des évaluations réalisées en limitant les biais. Permet également de comparer les différentes candidatures sur des éléments comparables. 

Côté candidat : Améliore la validité perçue de ces “épreuves” car le candidat a le sentiment d’être correctement évalué. Cette “validité perçue” est essentielle car elle favorise l’engagement dans le processus et le développement d’un image positive de l’entreprise.


Petits + : Prévenez le candidat des différentes étapes du processus de recrutement. Cela lui permettra de se projeter, de s’y préparer et de ne pas se sentir piégé ou mis en difficulté volontairement. 


⑤ Préparer et accompagner l’intégration

Rien de pire que de ne pas se sentir attendu(e) lors de son premier jour. Pour éviter ce sentiment,  des actions peuvent être réalisées à différents moments : avant la prise de poste, le jour J, de façon régulière au cours de la phase d’intégration. Ce processus d’intégration vise à la fois la mise en confiance de la personne pour sa prise de poste ainsi que la transmission des rites et coutumes, plus généralement, de la culture d’entreprise.

Mettre en place ces actions peut ne pas suffir. Il vous faut donc évaluer leurs effets : la personne a-t-elle tout ce qui lui faut pour travailler de manière qualitative ? est-elle à l’aise avec le collectif de travail ? y-a-til des éléments sur lesquels elle s’interroge?… Au delà de favoriser la réussite dans le poste et l'engagement de la personne, cette dernière étape du recrutement est tout aussi importante que la première (analyse du besoin). 


Résultats? Transmettre ces informations d’intégration permet une autonomie dans le poste et au sein de l’entreprise plus rapide. Faire le point régulièrement avec la personne, vous permettra de réajuster vos actions et de favoriser la réussite du recrutement qui s’illustrera au travers du développement de l’engagement de la nouvelle recrue. Vous pouvez également capitaliser sur ce regard neuf pour prendre de la hauteur sur votre organisation. 


Petits + : Mettez vous à la place de la personne... Vous arrivez dans une nouvelle entreprise et sur un nouveau poste, une nouvelle fonction. Quelles sont les informations dont vous auriez besoin pour être plus serein(e) et confiant(e) face à ce nouveau challenge qui vous attend ? Savoir où et comment se passe la “pause déj.” (“on apporte à manger / on mange dehors, c’est quoi la pratique ici ?”) est, par exemple, une information qui peut paraître banale mais qui est rassurante.



Le recrutement peut vous servir au-delà de votre besoin de poste à pourvoir. C’est un ensemble d’étapes qui transmet l’image de l’entreprise et qui la développe par l’expérience que vit le candidat au cours du processus de recrutement. Développer des pratiques qualitatives vous permet d’obtenir des leviers stratégiques permettant d’optimiser vos coûts, votre image de marque et de développer l’engagement de vos collaborateurs. 





©2019 par H&F Accompagnement. Créé avec Wix.com